Espaces disponibles

Espaces disponibles

Emplois

Emplois

Services aux entreprises

Services aux entreprises

Services aux travailleurs

Services aux travailleurs

Initiatives collectives en innovation

Encore 1M de pi2 d’espaces disponibles à la location ou à l’achat!

Encore 1M de pi2 d’espaces disponibles à la location ou à l’achat!

Afficher/cacher

Accès privilège

2605, rue du Parc-Technologique
Québec, Québec
G1P 4S5
Canada

Téléphone : 418 654-2524
Télécopieur : 418 654-2600

Institut national de la recherche scientifique - Centre Eau Terre Environnement

http://www.ete.inrs.ca

Le Centre Eau Terre Environnement de l'INRS oeuvre dans le domaine des risques environnementaux liés aux aléas naturels et à la contamination, des impacts et de l'adaptation liés aux changements climatiques et aux événements extrêmes, de la gestion intégrée des ressources (hydriques et minérales), de l'aménagement du territoire, de la valorisation des résidus de production industrielle et agro-alimentaire, ainsi que des technologies de réhabilitation des milieux urbains et naturels. Son action vise l'acquisition des connaissances et le développement des technologies qui permettront une utilisation rationnelle et durable des ressources naturelles et de l'Environnement.

Les Laboratoires pour l'innovation scientifique et technologique de l'environnement (laboratoires lourds) du Centre sont situés dans le Parc techno.

L’INRS dispose d’une nouvelle installation de recherche de classe mondiale pour mettre au point des approches durables de gestion pour contrer l’érosion du littoral engendrée par les changements climatiques. Il s’agit du Laboratoire hydraulique environnemental dirigé par le professeur Bernard Long du Centre Eau Terre Environnement de l’INRS. Quatrième plus grande infrastructure du genre et de loin la plus fonctionnelle au monde, ce laboratoire a été inauguré le 4 novembre 2011.

Situé au Parc techno et financé dans le cadre du Programme d’infrastructure du savoir, le Laboratoire hydraulique environnemental permettra de simuler houle, marées et courants de grand débit affectant la majorité des plans d’eau au Québec et au Canada. En plus d’offrir un riche potentiel d’applications et de collaborations ici et ailleurs dans le monde, cette installation vient combler un vide existant entre la modélisation physique des processus hydrauliques et l’aménagement des milieux littoraux.