Afficher/cacher

Accès privilège

Medicago annonce le début de la phase 3 de son vaccin quadrivalent contre la grippe saisonnière

Le premier vaccin à particules pseudo-virales contre la grippe saisonnière fabriqué sur plantes entre dans sa phase finale d'essais cliniques

par Carolyn Collet, le 2 octobre 2017

Medicago, une des plus importantes sociétés de biopharmaceutique canadienne et chef de file mondial dans la création et la production de vaccins et de traitements fabriqués sur plantes, est fière d'annoncer le début de la troisième phase d'étude clinique de son candidat-vaccin quadrivalent contre la grippe saisonnière. L'étude compte 10 000 sujets répartis dans sept pays (Canada, États-Unis, Grande-Bretagne, Allemagne, Finlande, Thaïlande et Philippines). Elle s'inscrit dans le programme de lutte contre la grippe de Medicago, qui espère lancer son vaccin au Canada, aux États‑Unis et en Europe en 2020.

 

« C'est avec beaucoup d'enthousiasme que notre équipe entame cette phase critique, » s'est réjoui Bruce D. Clark, président et chef de la direction de Medicago.  « Les résultats obtenus à ce jour nous permettent de croire que notre vaccin novateur surclassera les vaccins actuels, et ce, au bénéfice des personnes les plus susceptibles aux infections causées par le virus de la grippe. »

Le candidat-vaccin quadrivalent de Medicago est fabriqué avec une technologie de production de  particules pseudo-virales (PPV). Cette technologie facilite l'activation du système immunitaire en imitant la structure du virus. Toutefois, la particule ne possédant pas de matériel génétique, elle ne peut se répliquer et ne présente aucun risque d'infection. Autrement dit, ce vaccin déclenche une réponse immunitaire comme lors d'une infection virale naturelle tout en restant parfaitement sécuritaire.

Les plateformes de Medicago permettent de développer et de produire des vaccins de façon plus rapide et avec plus de flexibilité que les plateformes traditionnelles qui utilisent les œufs ou la culture cellulaire. En effet, seules cinq ou six semaines suffisent pour produire un premier lot de vaccins pour l'évaluation clinique, contrairement aux cinq ou six mois qu'exige la production sur œufs.

Les virus de la grippe mutent constamment. L'avantage de la technologie de Medicago est de permettre de développer rapidement un vaccin qui ciblera précisément la souche en circulation. De plus les résultats de l'étude de phase 2 ont révélé que les sujets vaccinés avec le vaccin à PPV de Medicago ont développé une réponse humorale et à médiation cellulaire plus importante que le vaccin comparateur produit sur œufs.

« Nous sommes impatients d'amorcer cet essai à grande échelle pour prouver l'efficacité du vaccin à PPV ainsi que les avantages uniques de la réponse immunitaire qu'il déclenche », a déclaré Nathalie Landry, vice‑présidente exécutive des affaires scientifiques et médicales.

En 2015, l'entreprise de Québec a annoncé un vaste projet de construction de bureaux et d'installations de production commerciale en prévision de la demande et en renfort à son usine établie en Caroline du Nord. 

 Source MEDICAGO Sept. 26, 2017, 07:01 ET

Share

Catégorie : Bons coups au Parc techno

Mots-clés : medicago